Le management de proximité

Le management de proximité

Traditionnellement, le manager a le droit d’occuper son propre bureau. Cette pièce plus ou moins étroite lui permet une gestion de sa disponibilité. Une porte fermée signifie aux collaborateurs la nécessité de repasser plus tard. Le manager est alors isolé et profite du calme favorable à la prise de décision. Loin de la tempête du terrain bruyant ou de l’open-space animé.

Et si le fait de laisser votre porte ouverte et de vous mêler à la foule de vos équipes de travail vous offrait la possibilité de prendre de meilleures décisions ? C’est ce que propose le management de proximité. Zoom sur ce type de management proche du terrain et sur la formation requise pour accéder à ce rôle.

Qu’est-ce que le management de proximité ?

Comme son nom l’indique, le management de proximité garde un lien étroit avec l’équipe.

Incarné par le manager de proximité, on retrouve rarement ce poste sous l’appellation « manager de proximité ». On l’appelle plutôt Chef-fe d’équipe, Responsable d’équipe ou de service, voire même Contremaître dans certains secteurs.

Ce type de management convient à une entreprise opérationnelle.

Par exemple, une boutique de vêtements ou une grande surface. Dans ce dernier cas, le manager de proximité se nomme alors « Chef-fe de rayon ».

Au plus proche de ses équipes, il ou elle prend par exemple en charge la gestion du planning.

On retrouve pour la plupart du temps un collaborateur promu au rôle de manager de proximité. Il ou elle n’a donc pas forcément de formation en management.

Grâce à une maîtrise indéniable des compétences techniques, il ou elle accède à ce rôle de manager.

Son équipe comporte généralement un faible nombre de collaborateurs. Cela lui permet de maintenir un travail parfois opérationnel doublé d’une gestion stratégique.

Néanmoins, le management de proximité s’étend au-delà de l’entreprise opérationnelle. Garder un lien de proximité avec les collaborateurs peut s’avérer bénéfique pour un manager.

Qu’importe le secteur d’activité de l’entreprise. Bien souvent, les décisions prises par le management classique comportent quelques incohérences. Par exemple, un délai à tenir surréaliste dans la gestion d’un projet.

Quel est le rôle du manager de proximité ?

Le manager de proximité est un agent double, voire même triple. Le manager de proximité brille par son présentiel sur tous les fronts.

Comment s’organise la gestion de son travail ?

  1. Sur le terrain : il est en contact direct avec les collaborateurs. Il pilote les ressources et fixe les objectifs. Il doit donc écouter son équipe pour optimiser les forces et faiblesses de chacun. Le manager connaît bien les métiers.
  2. Au niveau de sa propre hiérarchie : bien souvent, le manager de proximité n’est pas le décideur final. Il répond lui-même à des objectifs fixés au niveau supérieur. Son challenge principal : négocier des objectifs en faveur des intérêts de son équipe tout en satisfaisant les besoins de sa hiérarchie. Un exercice souvent périlleux.
  3. Au niveau externe : parfois, le manager répond également à des contraintes externes. Par exemple, la satisfaction client pour le ou la gérant-e d’un magasin.

Quelles sont les compétences nécessaires ?

En premier lieu, la compétence requise pour un manager de proximité, c’est la connaissance des métiers de son équipe.

Cette compétence fait difficilement l’objet d’une formation externe à l’entreprise. Sans ce savoir technique, le lien présentiel avec le terrain se rompt.

Prenons pour exemple la fixation des objectifs pour son équipe. Comment fixer des objectifs réalistes sans avoir une connaissance des risques et des délais nécessaires ?

Autre compétence nécessaire au management de proximité : la communication.

Pris dans un rôle pivot entre les différentes parties prenantes, le manager de proximité doit pouvoir se défendre. C’est sa force de communication et son leadership qui le soutiendront dans son rôle.

Grâce à une formation solide, ces compétences lui apportent la confiance nécessaire.

Comment développer ces compétences ?

Pour rappel, la première compétence nécessaire au management de proximité est la connaissance des métiers.

Ce savoir se réalise bien souvent par un apprentissage sur le terrain de l’entreprise.

Il est donc rare de retrouver une formation complète en management de proximité.

Toutefois, d’autres compétences peuvent faire l’objet d’une formation. C’est le cas de la communication et du leadership.

Une formation vous permet de développer vos connaissances théoriques. Une fois acquis, ces principes se mettent en pratique selon les situations.

Si vous devez par exemple négocier le report d’un délai avec votre supérieur, vous vous sentirez apte à la négociation.

Se former en ligne

Nos Cours à la une

CHF49

Crise : faire face grâce au leadership

18 Leçons
12 Étudiants
CHF40

Brainstorming, comment faire ?

28 Leçons
5 Étudiants
CHF69

Choisir ma position face à mes interlocuteurs

26 Leçons
14 Étudiants
CHF99

Le meilleur chef

23 Leçons
49 Étudiants

Garder une longueur d'avance

S'inscrire à la Newsletter

Formations à venir, tendances managériales et astuces pratiques.

Inscrivez-vous à la newsletter Ad Valab pour recevoir nos nouvelles formations et du contenu informatif concret.