Manager quand on est une femme

Manager quand on est une femme

Même si les postes à responsabilités élevées sont généralement occupés par des hommes, il n’est plus rare d’avoir une femme manager dans le monde du travail d’aujourd’hui. Les femmes s’imposent peu à peu dans le management. Le Graal visé : l’égalité professionnelle en entreprise. Mais comment l’atteindre ? A quelle réalité se une femme manager ? Zoom sur les caractéristiques du management féminin.

Femme manager : un parcours encore semé d’embûches (et de clichés)

La réalité montre un écart important : sur des postes à hautes responsabilités au niveau européen, moins de cinq sont occupés par une femme manager. L’égalité professionnelle entre femmes et hommes manager est encore loin.

Comment expliquer cette différence ?

Effectuons un saut dans le passé.

Traditionnellement, l’homme décide. Il travaille pour faire vivre le ménage. Sa position de « male breadwinner » ou celui qui gagne son pain lui procure cette légitimité. Quant à la femme, elle obéit. Elle reste à la maison pour s’occuper du ménage et des enfants.

Vous ne vous reconnaissez pas dans ce schéma ? C’est normal, les us et coutumes évoluent.

Malheureusement, ce modèle sociologique de l’homme décideur et de la femme exécutante colle encore à la peau de la stratégie d’entreprise.

Les conséquences de ce stéréotype freinent l’égalité professionnelle.

En voici 3 exemples concrets :

Une tendance féminine à faire preuve de moins d’ambition

Ce stéréotype des rôles entre femmes et hommes s’immisce dans la perception des femmes sur elles-mêmes. Face à des opportunités professionnelles, les femmes auraient plus tendance à viser des postes à moindres responsabilités. Elles font preuve d’autocensure et ne s’imposent pas. Moins modestes, les hommes n’hésitent pas à faire preuve d’ambition. Pour cette raison, on retrouve plus d’hommes occupant une place de manager.

La répartition inégalitaire entre vie professionnelle et personnelle

Nous avons tous au moins une fois entendu parler de la fameuse « charge mentale ». Celle qui pèse sur les épaules des femmes : liste des courses, ménage, préparation des repas, organisation des vacances, gestion des enfants, des devoirs, etc. Même si ce phénomène tend à se résorber, il est bien présent dans la gestion du travail. Comment occuper un poste de manager à temps plein quand il faut assurer cette charge mentale ? Les temps partiels en entreprise se retrouvent en effet bien plus fréquemment dans le travail des femmes que celui des hommes.

Une différenciation des compétences féminines et masculines

« Douce », « souriante », « empathique » VS « charismatique », « compétent », « efficace ». Qui est qui ? Il est presque trop facile de répondre. Le stéréotype des rôles genrés déborde également sur la vision des compétences des femmes et des hommes. Pour occuper un rôle de manager, l’entreprise attend des compétences bien spécifiques. Du leadership pour mener l’équipe et accomplir les projets pour le bien de l’entreprise. Les femmes partent donc avec un désavantage dans la course aux postes de management.

Les forces du leadership féminin

Néanmoins, le leadership au féminin se fait une place petit à petit. Il brille par des compétences plus fines et tout aussi puissantes que chez leurs homologues masculins pour assurer un rôle de manager. Ces compétences sont reconnues par les équipes.

Un leadership plus collaboratif

Le style du management féminin se différencie par une dynamique de travail plus collaborative. Ce leadership implique une connaissance précise des forces et faiblesses de chacun. L’équipe est mise en valeur. L’intelligence collaborative permet également d’avancer plus efficacement sur les projets.

Un franc parler gage d’efficacité

Place à l’action. C’est ici que la charge mentale se transforme en avantage : à force de gérer tout en même temps, le management féminin brille par son efficacité. Les femmes nommées managers ne sont pas là pour le prestige du statut. Elles savent prioriser les tâches. Pas le temps de prendre des pincettes avec le N+2 pour obtenir un budget supplémentaire pour le bien de l’équipe. C’est oui ou non, point.

L'intelligence émotionnelle

Conséquence des stéréotypes de répartition des rôles entre les femmes et les hommes : l’empathie prononcée des femmes. Cette empathie se révèle être une force dans le management. Le leadership féminin est à l’écoute de son équipe. En tant que manager, les femmes savent identifier et agir face aux émotions.

L’avenir prometteur du management féminin

Pour aller plus loin

Se former en ligne

Nos Cours à la une

€29

Crise : faire face grâce au leadership

18 Leçons
12 Étudiants
€19

Brainstorming, comment faire ?

28 Leçons
5 Étudiants
€29

Choisir ma position face à mes interlocuteurs

26 Leçons
14 Étudiants
€49

Le meilleur chef

23 Leçons
49 Étudiants

Garder une longueur d'avance

S'inscrire à la Newsletter

Formations à venir, tendances managériales et astuces pratiques.

Inscrivez-vous à la newsletter Ad Valab pour recevoir nos nouvelles formations et du contenu informatif concret.